Instruments utiles pour planifier une installation à pellets

Vous trouverez ici des documents utiles pour vous assister dans la planification, notamment des recommandations, aides au dimensionnement et prescriptions. La liste ci-dessous ne prétend pas être exhaustive.

Le secrétariat de proPellets.ch vous renseignera avec plaisir.

contact

Devenez Expert en Pellets!

Plus


Chauffage central ou poêle pour local d’habitation?

Avez-vous des questions sur les points à observer pour l’installation d’un chauffage au bois dans un bâtiment Minergie? Chauffage central ou poêle pour local d’habitation? La brochure de l’association Minergie vous donnera un aperçu.


Pellet et solaire

L’énergie solaire et celle du bois se combinent parfaitement, que ce soit dans une maison individuelle, un immeuble de location ou au sein de grandes installations. Pendant les périodes ensoleillées, les capteurs solaires génèrent la chaleur; celle-ci est ensuite stockée dans le ballon d’eau chaude. Si la chaleur du soleil est insuffisante, le chauffage d’appoint est automatiquement assuré par la chaudière à pellets.

Règle empirique: 1 m2 de surface de capteur produit entre 300 et 700 kWh de chaleur.
Le calculateur solaire Polysun permet un calcul précis: www.polysunonline.ch


Dimensionnement de la chaudière

Le dimensionnement correct du chauffage à pellets est un facteur clé pour le bon fonctionnement de l’installation. Une exploitation impeccable et pauvre en émissions n’est assurée que si l’installation possède une puissance adaptée à la surface à chauffer.

Les plus petites chaudières automatiques à pellets disposent d’une puissance nominale du poêle de 6 kW et conviennent donc bien aux maisons individuelles à faibles besoins de chauffage. La puissance calorifique est réglable jusqu’à environ 3 kW. Souvent, les installations à pellets sont aussi utilisées à des puissances calorifiques plus élevées, par ex. dans les immeubles de location, les écoles ou les réseaux de chaleur. Il existe des solutions impliquant une chaudière d’une puissance nominale de plusieurs MW, ou bien des solutions en cascade, soit une combinaison de plusieurs chaudières. L’avantage de ces dernières réside dans la possibilité d’adapter la puissance calorifique en continu selon le besoin.

La puissance de la chaudière correspond à la charge calorifique normale, avec des suppléments éventuels pour l’eau chaude et les systèmes connectés.

Détails du dimensionnement

La brochure «Détermination de la puissance du générateur de chaleur» publiée par SuisseEnergie précise comment calculer le dimensionnement en cas de rénovations et d’installations neuves. Inscrivez le titre dans le masque de recherche pour télécharger la brochure.

Les chaudières de plus de 70 kW peuvent être suivies et certifiées par le système de gestion qualité QMmini.
Des informations générales sur les besoins de chaleur sont disponibles sur Ie site www.energie-environnement.ch.

Règles empiriques pour le dimensionnement du chauffage

Les règles empiriques suivantes s’appliquent à l’assainissement du chauffage:

  • Nombre de litres de mazout x 2 = kg de pellets
  • Tonnes de pellets x 2 = volume du silo en m3 et puissance de la chaudière en kW

Estimation des besoins de chauffage pour le contrôle de plausibilité:

  • Maison ancienne: surface d’habitation chauffée en m2 x 65 W
  • Maison bien isolée: surface d’habitation chauffée en m2 x 40 W
  • Construction neuve: surface d’habitation chauffée en m2 x 25 W
  • Certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB

Un accumulateur, oui ou non?

Les accumulateurs tampon d’eau chaude absorbent l’excédent d’énergie des générateurs de chaleur et la libèrent au besoin. Selon l’ordonnance sur la protection de l’air, les chaudières automatiques d’une puissance calorifique nominale jusqu’à 500 kW doivent être équipées d’un accumulateur d’au moins 25 l par kW de puissance calorifique nominale. Les chaudières à granulés de bois jusqu’à 70 kW de puissance nominale y font exception (ce qui n’est pas valable pour le canton de Zurich). Selon la situation et le modèle, un accumulateur tampon peut aussi être utile pour une chaudière plus petite, car il permet de réduire le nombre d’allumages du brûleur. Les chaudières à pellets à exploitation glissante ou modulante (par ex. chaudières à condensation) atteignent de très longues durées de fonctionnement du brûleur, même sans accumulateur.

Dans quels cas un accumulateur est-il recommandé?

  • Chaudières à air et ventilation chauffante
  • Chaudières devant couvrir un grand besoin d’eau chaude sanitaire
  • Pics de consommation devant être couverts
  • Grandes chaudières exploitées à charge partielle durant les demi-saisons

Un accumulateur est indispensable lors de l’exploitation de plusieurs systèmes au sein d’un circuit de chauffage, car il faut coordonner leurs puissances. Exemples: intégration avec une installation solaire thermique ou systèmes multi-chaudières.

Dimensionnement de l’accumulateur

L’OPair prescrit un volume minimum de 25 l/kW pour l’accumulateur de chaudières de plus de 70 kW de puissance.

Le système de gestion qualité pour chauffages au bois QMmini exige que l’accumulateur puisse au minimum absorber la production de chaleur d’une heure à la puissance nominale de la chaudière.

Formule: vol. min. [m³] = 0,86 x puissance nominale chaudière [kW] / (temp. départ - max. temp. retour)


Hydraulique

Le schéma à droite représente un ballon tampon et des capteurs solaires.


Exigences pour chauffages à pellets

Chauffage central: respect des valeurs limites selon l’ordonnance sur la protection de l’air

Les émissions des chauffages au bois doivent respecter les valeurs limites prescrites par l’Ordonnance sur la protection de l’air OPair. Energie-bois Suisse propose une liste de chauffages au bois conformes à l’OPair. Cette liste est disponible ici (en trois langues).

Poêle pour local d’habitation: respect des exigences de la loi sur les produits de construction

La Loi fédérale sur les produits de construction (LPCo) du 21 mars 2014 fixe les exigences de base à remplir par les produits de construction. Les installations de chauffage pour local d’habitation en font partie, donc aussi les poêles fonctionnant au bois.
La déclaration de performance du producteur ou importateur de l’appareil confirme la conformité avec les exigences de la LPCo et avec les normes applicables à la mise en circulation.
De plus amples informations sur la déclaration des performances et une liste des poêles pour local d’habitation sont disponibles ici,  sur le site d’Energie-bois Suisse.

Label de qualité pour chauffages au bois d’Energie-bois Suisse

Le label de qualité d’Energie-bois Suisse distingue les chauffages et poêles pour local d’habitation au bois qui ont été contrôlés à l’aune de directives rigoureuses. Conformément au règlement, le label de qualité est décerné aux poêles d’habitat et chauffages au bois à faible émission, rendement élevé et un service particulièrement favorable au client. La certification de la chaudière par le label de qualité est facultative. Le label garantit que les systèmes qui en sont dotés respectent les exigences légales.

Certains cantons n’accordent les aides financières que si la chaudière possède le label de qualité d’Energie-bois Suisse.Une liste des chaudières et poêles d’habitat au bois avec le label de qualité est à disposition sur le site d’Energie-bois Suisse.


Stockage des pellets

Le stockage correct des pellets est indispensable pour le fonctionnement impeccable du silo et le maintien de la qualité du combustible. Un entreposage mal adapté peut entraîner des pertes de qualité des pellets et des dysfonctionnements de la chaudière. Il convient donc d’intégrer d’emblée le silo dans la planification.

plus d'infos sur le stockage

Directive sur le stockage des granulés de bois chez le client final

La directive SWKI HE200-01 fournit des consignes pour le stockage correct et la ventilation du silo de pellets installé chez le client final (en allemand uniquement). La directive payante est un document obligatoire pour la conception des locaux d’entreposage.

Recommandations concernant le stockage de pellets de bois

Le Guide de stockage des pellets de bois publié par proPellets.ch s’adresse aux professionnels et aux clients finaux. Il fournit des recommandations techniques pour le stockage des granulés de bois, plusieurs plans et des informations de base sur la qualité des pellets. Le guide de stockage est une recommandation et non une directive contraignante.

Guide de stockage de pellets

Link


Protection incendie

Il convient d’observer les prescriptions de protection incendie en vigueur. Les chauffages à bois sont généralement régis par la directive 24-15 Installations thermiques.

Les exigences de protection incendie qui s’appliquent tout particulièrement aux chaudières et silos de pellets sont décrites dans la note explicative 106-15 Chauffages à pellets. Celle-ci doit être prise en compte en plus de la directive de protection incendie mentionnée.