Comparaison des solutions de chauffage

Sélectionnez un critère pour connaître les avantages et les désavantages.

Comparaison du coût des chaudières à pellets

Coût total des différents systèmes de chauffage, extrapolé en dépenses annuelles

Le calcul du coût total comprend tous les frais d’investissement d’une nouvelle installation, le coût annuel de l’énergie, ainsi que les autres frais de chauffage, par ex. le service, la réparation, le ramoneur et le nettoyage du réservoir. Le coût annuel des systèmes à pellets est intéressant et compétitif.

Les montants des déductions fiscales et des subventions accordées se distinguent d’une commune à l’autre. Des informations actuelles sur l’encouragement sont fournies sur le site www.energiefranken.ch

Une chaudière à pellets se rentabilise

Une chaudière à pellets est plus efficiente et plus économique qu’un nouveau chauffage au mazout. Le coût d’achat plus élevé se rentabilise très vite grâce au prix de l’énergie plus bas.
Au prix de l’électricité actuel, l’exploitation d’une pompe à chaleur est avantageuse si la pompe à chaleur air fonctionne dans une plage de températures optimale et si la géothermie ne doit pas être régénérée à l’aide de capteurs solaires.
Le remplacement d’une chaudière électrique, à mazout ou à gaz est soutenu par diverses subventions. Un aperçu est disponible sur le site www.energiefranken.ch.
Pour calculer le coût, on a tenu compte de la moyenne du coût d’achat et d’exploitation sur toute la durée de service de 25 ans. Les prix des agents énergétiques sont repris de ceux fournis dans l’Indice national des prix à la consommation, état du mois de janvier 2018.

Frais d’investissement pour divers systèmes de chauffage, moins les subventions/déductions fiscales

Les frais d’investissement d’un nouveau système de chauffage se situent entre 25 000 et 36 000 francs.
Les systèmes exploités aux énergies renouvelables peuvent bénéficier de subventions ou de déductions fiscales.

Les subventions accordées se distinguent d’une commune à l’autre. Les valeurs employées ici correspondent aux taux de subvention minimaux du Modèle d’encouragement harmonisé des cantons 2015, mais les chaudières à pellets bénéficient d’un soutien pouvant atteindre les CHF 12 000. Des informations actuelles sur l’encouragement sont fournies sur le site www.energiefranken.ch


Coût de l’énergie des différents systèmes de chauffage

Pour les pellets de bois renouvelables, le coût annuel de l’énergie est inférieur à celui des agents énergétiques fossiles (gaz naturel et mazout).


Compatibilité environnementale

Charges écologiques des différents systèmes de chauffage par kWh de chaleur utile

Compatibilité environnementale

Dans la comparaison des différents systèmes de chauffage en termes d’impact sur l’environnement, les pellets affichent le meilleur résultat.
Le graphique ci-dessus indique les charges écologiques par kWh de chaleur utile générée. Dans tous les domaines, les pellets sont en tête du peloton.

Tandis que les systèmes de chauffage fossiles, tels que le gaz naturel et le mazout, présentent une part d’énergie grise de 100%, les chaudières à pellets n’en ont que 21%. Quant aux pompes à chaleur, elles n’obtiennent qu’un résultat moyen en termes d’impact environnemental à cause du bouquet énergétique suisse (l’électricité suisse comprend près d’un tiers d’énergie nucléaire). Ces données sont fournies dans un récapitulatif de la KBOB: Données des écobilans dans la construction.

Vous trouverez de plus amples informations sur le climat et la protection de l’environnement dans le menu Climat et environnement.

Plus d’infos sur le climat et l’environnement

 

Stabilité du prix

Les prix du pellet, de l’électricité, du gaz naturel et du pétrole évoluent de manière très hétérogène. Les prix du gaz et du pétrole augmentent et varient grandement, tandis que l’électricité se renchérit sans cesse. A l’inverse, le prix du pellet reste stable et n’a pas sensiblement augmenté ces dernières années.
Par rapport à celle des autres agents énergétiques, l’évolution du prix du pellet demeure stable.

Parmi l’un des atouts majeurs des pellets figure leur prix stable. Au cours des dix années passées, le prix des pellets de bois s’est situé entre 7 et 9 centimes par kWh. A titre de comparaison: durant la même période, le prix du mazout a fluctué entre 6 et 13 centimes par kWh.


Afficher les prix actuels

Le prix des pellets varie surtout au courant de l’année: en été, il est au plus bas, si bien qu’il vaut la peine de remplir son local de stockage durant les mois d’été.
 

Alors que le prix des pellets a légèrement fléchi au cours des dix dernières années, celui de l’électricité a augmenté. On peut s’attendre à ce que cette tendance se poursuive. Pour le mazout et le gaz, il est difficile de prévoir le développement: les pics et les creux se succèdent en fonction des conditions politiques dans les pays producteurs de pétrole.

Dépendance de l’étranger

100% du gaz naturel et du pétrole doivent être importés en Suisse. L’électricité est certes produite en Suisse, mais les importations augmentent là aussi en hiver.  Seuls 30% des pellets sont importés, donc fournis par l’Allemagne, l’Autriche et la France, nos voisins.
En ce qui concerne l’importation, les pellets affichent un bilan positif par rapport aux autres agents énergétiques.

En optant pour les pellets, on est indépendant de l’étranger toute l’année et décide soi-même de l’origine de son combustible. La matière brute qui se renouvelle continuera d’être disponible en quantité suffisante aussi à l’avenir. En tant qu’organisation nationale, proPellets.ch surveille l’évolution des stocks de pellets.

L’électricité utilisée pour opérer une pompe à chaleur peut provenir de l’étranger ou de la Suisse. Les 19% d’électricité importée (graphique) représentent une moyenne annuelle. Les volumes varient fortement selon la saison. En été, la Suisse produit suffisamment d’électricité pour couvrir l’essentiel de sa demande, mais en hiver, il est possible qu’elle doive en importer jusqu’à 80%, comme l’indique Swissgrid. Cette électricité importée comporte encore beaucoup de nucléaire et de charbon. En hiver, la situation d’approvisionnement est tendue, car d’autres pays européens importent eux aussi de l’électricité.

Pour le gaz naturel et le pétrole, la Suisse dépend entièrement de l’étranger et une grande partie de ces ressources importées proviennent de régions politiquement instables. Un important volume de gaz est fourni par la Russie, alors que le pétrole est originaire notamment du Nigéria, du Kazakhstan et de Libye. L’approvisionnement est soumis aux risques émanant des conflits et crises. A terme, la récolte de pétrole et de gaz naturel va se renchérir, car les réserves se raréfient sans cesse.

Des emplois en Suisse

Les pellets sont produits en Suisse. Les chutes de bois issues des scieries suisses sont transformées par des entreprises locales. Cette fabrication garantit des emplois: de la gestion forestière jusqu’à l’industrie du bois.
La fabrication de pellets à partir de bois résiduel garantit des emplois et contribue à la création de valeur en Suisse.

La gestion forestière et la filière bois offrent des emplois à près de 100 000 personnes en Suisse, notamment aussi dans des régions périphériques économiquement plus faibles.
Nos forêts sont entretenues selon des principes de durabilité depuis le début du XXe siècle. La surface boisée doit être conservée et les bois exploités de sorte à pouvoir remplir leurs diverses fonctions de forêt protectrice, d’espace de détente, de fournisseur de matière première, d’environnement naturel, etc.

L’entretien des forêts coûte cher. Grand nombre d’exploitants forestiers sont aux prises avec un déficit. Il est donc important d’utiliser du bois suisse pour renforcer l’économie forestière. La fabrication de pellets gagne sans cesse en importance au sein de la chaîne de transformation bois, car elle permet au bois résiduel des scieries de générer une valeur ajoutée supplémentaire.

Confort

La chaudière à pellets est la forme la plus moderne de chauffage au bois. Elle se met en marche au moment où il le faut et garantit une chaleur fiable lorsqu’elle est nécessaire. Ainsi, elle offre le même confort qu’un autre chauffage central, avec en supplément la satisfaction d’utiliser une source de chaleur propre et renouvelable.

Un système de convoyage transporte le combustible, donc les pellets, à la chaudière. Une ou deux fois par an, un fournisseur de granulés de votre choix souffle les pellets dans votre entrepôt par une conduite reliée au camion-citerne.

Bien que petits, les pellets sont pleins d’énergie.  C’est pourquoi ils ne produisent que peu de cendres à la combustion. Chaque année, une maison individuelle n’occasionne que 10 kg de cendres environ, qui peuvent être éliminés dans les ordures ménagères ou reprises par le ramoneur ou le fournisseur de pellets.

Le récapitulatif ci-dessous fournit une comparaison des différents systèmes de chauffage en termes de confort. Il est tenu compte d’une part du confort lors du remplacement de la chaudière. D’autre part, la comparaison porte sur le confort à l’exploitation.

Remplacement confortable du chauffage

Exploitation confortable