L’utilisation du bois soutient une gestion forestière locale et durable

La gestion et l’utilisation durables des forêts ont une longue tradition en Suisse. Depuis plus de cent ans, la loi forestière stipule que l’on ne peut récolter que la quantité de bois qui repousse. Contrairement aux combustibles fossiles, le bois suisse est donc 100% renouvelable. Qui plus est, à la surface de la forêt suisse s’ajoute chaque année l’équivalent de la superficie du lac de Thoune. Sans surexploiter la forêt, nous pourrions augmenter à 7-8 millions de m3 la récolte de bois actuelle de 5 millions de m3.

Abattre des arbres: oui ou non?

La forêt remplit plusieurs fonctions importantes en même temps. En tant que forêt de protection, elle nous protège des dangers naturels; nous récoltons le bois de notre forêt exploitable; elle est d’une grande importance en tant que zone récréative; et elle constitue un habitat essentiel pour une multitude d’espèces animales et végétales.
Ces fonctions ne peuvent être maintenues que si la forêt est entretenue et utilisée. Le bois qui en résulte doit être employé de manière appropriée.
Seule une forêt utilisée de manière durable et rajeunie régulièrement peut remplir ses fonctions. Par ailleurs, la loi sur les forêts garantit que les forêts suisses ne puissent pas être surexploitées. Ainsi, 5% de la surface forestière est classée comme zone protégée. Dans ces zones, on renonce aux interventions forestières et accorde la priorité à la protection de la nature.

Bois de construction et bois-énergie se complètent

L’utilisation des forêts et la récolte du bois permettent d’obtenir différents assortiments de bois. Les arbres de grande qualité sont utilisés comme bois d’ameublement et de construction. Le bois qui ne peut pas être employé à cette fin sert à la production d’énergie. La transformation du bois dans les scieries et les usines de rabotage génère des résidus de bois sous forme de sciure et de copeaux de bois. Ce sont des matières de départ idéales pour la production de granulés. Quant au bois résiduel non réutilisable, qui avait été utilisé dans la construction par exemple, il peut également servir de bois-énergie. Il est employé pour exploiter les installations de séchage des principaux producteurs suisses de granulés.

Le bois suisse est un bois durable

Cette chaîne d’utilisation du bois dont les maillons s’emboîtent parfaitement ne se maintiendra que si on continue d’acheter du bois suisse. Il existe une forte concurrence par le bois étranger bon marché. Mais même s’il porte le label FSC ou PEFC pour la gestion durable des forêts, il a été transporté plus loin que le bois indigène. Le bois suisse est donc plus durable en termes d’écologie et d’économie. C’est pourquoi l’industrie a introduit le «Certificat d’origine bois Suisse» (COBS). Demandez du bois suisse avec cette marque d’origine!

Apprenez-en davantage sur le label COBS

Label COBS