Les pellets, des concentrés d’énergie faits de bois résiduel

Les pellets sont fabriqués pratiquement à 100% à partir des résidus de bois fournis par l’industrie de transformation du bois. La matière première qu’est le bois sec est pressée à haute pression pour donner de petits bâtonnets cylindriques.  La longueur d’un pellet individuel peut atteindre quatre centimètres et son diamètre est de 0,6 centimètre.  La teneur en humidité des pellets est de 10% au maximum.  La teneur en énergie des pellets est très élevée: deux kilos de pellets contiennent autant d’énergie qu’un litre de mazout. Ils permettent la récolte de 10 kWh d’énergie.

Lors de la transformation du bois, les scieries produisent des chutes qui sont utilisées pour fabriquer des pellets. Les granulés sont donc une forme de produit de recyclage.
La production de pellets se fait pour une grande partie à partir de bois résiduel issu de la transformation.

Comment sont fabriqués les granulés?

Les pellets sont un produit naturel

Conformément aux prescriptions de l’ordonnance sur la protection de l’air (OPair), la matière première utilisée – la sciure et les copeaux de bois – doit être à l’état naturel. Elle est pressée sans liants chimiques ajoutés. Le seul additif susceptible d’être employé est l’amidon végétal,  mais il ne sert qu’à faciliter le processus de pressage.

Bois résiduel n’est pas bois de récupération

Il s’agit de ne pas confondre les résidus de bois naturel entrant dans la production de pellets avec le bois de récupération qui ne doit être brûlé que dans des installations aménagées à cet effet et équipées de filtres. Le bois de récupération issu par ex. de démolitions de bâtiments ou de vieux meubles, etc., n’entre pas dans la production de granulés de bois. Etant donné que les producteurs effectuent des contrôles de qualité de leur matière de départ, tout bois de récupération serait identifié et éliminé.

Un séchage aux énergies renouvelables

La matière de départ contrôlée est séchée en fonction des besoins. Souvent, on utilise la chaleur d’échappement de la propre exploitation (par ex. la centrale de chauffage à bois de l’entreprise).  En Suisse, tous les grands producteurs de pellets sèchent leurs matières premières aux énergies renouvelables. Les pellets suisses sont donc particulièrement écologiques et présentent une faible part d’énergie grise.

Nettoyage, broyage et pressage

Matrize mit Pellets
Das Pressen durch die Matrize gibt den Pellets ihre einheitliche Form.

Une fois séchée, la matière est nettoyée de corps étrangers. La présence d’un caillou, par exemple, serait fatale pour toute la chaîne de production. Si nécessaire, la matière est réduite à la dimension nécessaire par concassage dans le broyeur à marteaux puis pressée à travers une matrice sous haute pression. La chaleur ainsi produite libère la lignine du bois, laquelle fond le granulé sous forme de cylindre. Aucun additif chimique n’est nécessaire. Si besoin est, un additif de pressage est employé durant le pressage, mais seul l’amidon naturel est autorisé, car il n’émet aucun polluant lors de la combustion.

Après le pressage, les pellets refroidissent et font l’objet d’un entreposage intermédiaire dans un silo avant d’être acheminés chez le client par un camion-citerne ou bien ensachés.

Propriétés des pellets

Bildvergleich: 2 kg Pellets enthalten gleich viel Energie wie 1 Liter Erdöl oder 1m3 Erdgas
2 kg Pellets enthalten gleich viel Energie wie ein Liter Erdöl oder 1m3 Erdgas. (Bild: energie-umwelt.ch)

Les pellets répondent aux normes les plus strictes. La longueur d’un pellet individuel se situe entre 0,3 et 4 cm et son diamètre est de 0,6 cm. Selon les prescriptions, le taux de fines doit être inférieur à 1%, car il peut exercer une influence négative sur la combustion. La teneur en humidité des pellets est de 10% au maximum. A titre de comparaison: après avoir séché pendant 1 à 2 ans, le bois en bûches présente une teneur en eau de 25% environ. Grâce à leur faible taux d’humidité, les pellets se distinguent par une teneur énergétique élevée: deux kilos de pellets contiennent autant d’énergie qu’un litre de mazout. Ils permettent la récolte de 10 kWh d’énergie. Quant au stockage, les pellets se distinguent par un encombrement modeste: pour emmagasiner 20 000 kWh d’énergie (besoin annuel d’une maison individuelle moyenne), il faut un volume de stockage d’environ 6 m3. Lorsqu’on remplace le mazout par les pellets, on peut installer le silo de pellets dans le local de stockage existant dans la plupart des cas.

Plus d’infos sur la qualité      Plus d’infos sur le stockage

 

 

Lieux de production de pellets en Suisse

Vue d’ensemble

Où commander les pellets?

Distributeurs